Principales réalisations récentes de l'A.P.E.S.

Au cours de la dernière année, l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (A.P.E.S.) a multiplié les actions afin d’améliorer l’accès ainsi que la qualité des soins pharmaceutiques prodigués dans les hôpitaux et les CHSLD du Québec. Que ce soit par les nombreuses formations offertes aux pharmaciens, par ses efforts déployés pour améliorer les conditions de travail des pharmaciens afin d’attirer la relève, ou encore, par des représentations auprès des gouvernements sur différentes réformes proposées et des prises de position étoffées dans les médias, l’A.P.E.S. a été active sur plusieurs fronts.

Voici quelques-unes de ses réalisations récentes :

Publiée le 6 juillet 2023

Des formations et de l’accompagnement pour les pharmaciens d’établissement

  • Tenue de neuf soirées de formation en webdiffusion offertes aux membres, dont une sur le Dossier santé Québec et une autre sur l’implantation des dates limites d’utilisation des médicaments (DLU).
  • Organisation de trois journées de formation sur les thèmes de la médecine interne, de la cardiologie et de la psychiatrie.
  • Organisation de deux ateliers virtuels pour les pharmaciens gestionnaires, l’un ayant pour thème les approvisionnements en pharmacie d’établissement, et l’autre, les habiletés de délégation. De plus, deux journées de formation sur le développement des habiletés d’accompagnement professionnel (coaching) ont aussi été offertes à 39 pharmaciens gestionnaires.
  • Tenue d’une journée de formation pour les présidents et les secrétaires des regroupements de pharmaciens experts (RPE).
  • Les RPE ont d’ailleurs travaillé sur 10 projets en 2022. Sept publications spécialisées ont été produites au cours de l’année et 1 guide de pratique est récemment paru en 2023 sur le rôle du pharmacien d’établissement à l’urgence.
  • Poursuite, par le Groupe de travail sur les préparations stériles (GTPS), de la révision exhaustive de l’ensemble des outils ainsi que des politiques et procédures sur les produits stériles dangereux et non dangereux. Le GTPS a pour principal mandat de soutenir les départements de pharmacie, notamment de les aider à se conformer sur la préparation de produits stériles en pharmacie.
  • Déploiement d’un microsite pour favoriser l’intégration des nouveaux techniciens en pharmacie (TP). Le microsite a été conçu dans le but de favoriser l’appropriation du modèle par les pharmaciens exerçant en établissement de santé et de les soutenir dans la gestion du changement qu’entraînera l’arrivée prochaine des TP au sein des départements de pharmacie.
  • Pérennisation du programme de mentorat pour les pharmaciens gestionnaires mis en place par l’A.P.E.S. en 2021.

Mettre en place des conditions permettant d’attirer la relève et ainsi d’améliorer les services et les soins aux patients

Approbation par les membres de l’A.P.E.S., dans une proportion de 89 %, de la nouvelle entente de travail conclue entre l’A.P.E.S. et le MSSS.Poursuite de l’exercice de maintien de l’équité salariale de concert avec les représentants du Secrétariat du Conseil du trésor (SCT), du MSSS et des associations de salariés visés par le Programme général d’équité salariale du secteur de la santé et des services sociaux (PGSSS).Conclusion d’une entente particulière encadrant temporairement les modalités applicables à l’embauche de 200 pharmaciens à temps complet dans les CHSLD, les maisons des aînés et les maisons alternatives. Ces pharmaciens peuvent être non détenteurs de la maîtrise en pharmacothérapie avancée.Représentations auprès des partenaires et des décideurs sur la nécessité de reconnaître la spécialisation des pharmaciens détenteurs du diplôme de maîtrise en pharmacothérapie avancée.

Une voix forte pour les patients et les pharmaciens auprès des gouvernements

  1. Représentations sur le projet de Règlement du gouvernement du Québec modifiant le Règlement sur l’amorce et la modification d’une thérapie médicamenteuse, sur l’administration d’un médicament et sur la prescription de tests par un pharmacien de l’OPQ.
  2. Participation à la consultation de Santé Canada sur les produits en vente libre contenant du cannabidiol ainsi qu’à celle sur les exceptions à la Liste des drogues sur ordonnance. L’A.P.E.S. a également assisté à des rencontres portant sur le rôle de Santé Canada et sur les plans de gestion des risques dans le cycle de vie des produits de santé.
  3. Interpellation, dans le cadre de la campagne électorale québécoise, des différents partis politiques pour leur demander de prendre des engagements sur des enjeux importants touchant le secteur de la pharmacie d’établissement, notamment en ce qui concerne la pénurie de main-d’oeuvre et la désuétude des outils technologiques dans les départements de pharmacie.
  4. Témoignage en commission parlementaire sur le projet de loi 10, Loi limitant le recours aux services d’une agence de placement de personnel et à de la main-d’oeuvre indépendante dans le secteur de la santé et des services sociaux, afin de présenter le mémoire de l’A.P.E.S.
  5. Transmission d’un mémoire dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi 11, Loi modifiant la Loi concernant les soins de fin de vie et d’autres dispositions législatives.
  6. Témoignage en commission parlementaire sur le projet de loi 15, Loi visant à rendre le système de santé et de services sociaux plus efficace, afin de présenter le mémoire de l’A.P.E.S.

De nombreuses prises de position dans l’espace public

  • Publication d’un énoncé de position de l’A.P.E.S. sur les soins et les services pharmaceutiques dans les CHSLD, les maisons des aînés et les maisons alternatives.
  • Publication d’une lettre ouverte portant sur l’annonce du Plan santé du ministre Christian Dubé afin de souligner l’importance de prendre en compte l’expertise et le rôle des pharmaciens d’établissement dans la mise en oeuvre du Plan santé.
  • Publication d’une lettre ouverte dans le cadre du dévoilement du rapport de la coroner Géhane Kamel sur les décès survenus dans les CHSLD lors de la première vague de COVID-19.
  • Pour l’occasion, l’A.P.E.S. a réitéré ses recommandations de convertir tous les CHSLD privés en CHSLD publics afin que ces établissements soient placés sous la gouverne des CISSS et des CIUSSS.
  • Commentaires à la suite de la ratification de l’Entente de travail des pharmaciens d’établissement avec le gouvernement.
  • Tournée médiatique dans les différentes régions du Québec pour faire connaître le rôle des pharmaciens d’établissement et les besoins de recrutement sur la base des données recueillies lors de la plus récente enquête provinciale sur l’effectif.
  • Réalisation de nombreuses entrevues sur des sujets divers, notamment à propos des besoins de relève en pharmacie d’établissement, de l’antiviral PaxlovidMD et des pénuries de médicaments. Soulignons en outre la réalisation d’entrevues avec des membres de l’A.P.E.S. concernant la pénurie d’analgésiques pour enfants.

Pour une vue d’ensemble des activités de l’A.P.E.S. en 2022, consulter son rapport d’activités.

×