Effectifs

En vertu des statuts et règlements de l’A.P.E.S., toute personne qui souhaite adhérer à l’A.P.E.S. doit être membre de l’Ordre des pharmaciens du Québec ou détenir un diplôme universitaire de premier cycle en pharmacie du Québec ou d’ailleurs, remplir une demande d’adhésion à l’Association et payer le droit d’entrée exigé ainsi que la cotisation annuelle.

Portrait de l'année 2020

Au cours de la dernière année, l’effectif total des membres s’est accru de 2,8%. Ainsi, au terme de l’année 2020, l’A.P.E.S. comptait 1926 membres, alors que ce nombre s’élevait à 1873, à la même date, l’an dernier. Parmi les membres, 1751 (90,9%) exerçaient la pharmacie dans un établissement de santé du Québec contre 1720 (92,8%) à la fin de 2019.

Dans les faits, 112 membres actifs se sont ajoutés à l’effectif entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020, alors que 81 départs ont été enregistrés pendant la même période. La majorité des autres membres étaient des membres résidents inscrits au programme universitaire de deuxième cycle en pharmacothérapie avancée de l’Université Laval ou de l’Université de Montréal, mais n’exerçant pas la pharmacie en dehors de leur programme d’études. Au total, 178 membres actifs ou résidents effectuaient ou terminaient une résidence en pharmacie d’établissement au 31 décembre 2020, 87 d’entre eux faisant partie de la cohorte 2020-2021 et 91 ayant débuté en 2019 ou en 2018.

Le nombre de membres associés a augmenté légèrement en 2020. À la fin de l’année, cette catégorie était constituée à 82% de membres de la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux (SCPH) qui s’étaient prévalus des conditions d’adhésion offertes en vertu de l’Alliance stratégique entre les deux associations, comparativement à 57% en 2019.

Au 31 décembre 2020, les membres de l’A.P.E.S. se répartissaient en cinq catégories. Au nombre des nouveaux membres actifs, 25 étaient inscrits au programme de maîtrise en pharmacothérapie avancée, tout en exerçant simultanément la pharmacie dans un établissement de santé du Québec.

Parmi les nouveaux membres actifs non inscrits à la maîtrise en pharmacothérapie avancée (n=87) en 2020, 52% étaient titulaires soit d’une maîtrise en pharmacothérapie avancée ou d’un autre diplôme universitaire de deuxième cycle en pharmacie d’hôpital (n=43), soit d’un doctorat de deuxième cycle en pharmacie (Pharm. D.) (n=2). Les autres étaient titulaires d’un diplôme de premier cycle en pharmacie seulement, soit d’un doctorat de premier cycle en pharmacie (Pharm. D.) (n=36) ou d’un baccalauréat en pharmacie (n=6).

La majorité des diplômés du deuxième cycle (89%) avaient obtenu leur dernier diplôme en 2019 ou en 2020, alors que 88% des diplômés du premier cycle avaient reçu le leur avant 2019.

Un peu plus de la moitié des membres actifs de l’Association (53%) exerçaient leur profession dans la région de Montréal ou de la Capitale-Nationale à la fin de 2020.

Près de 6% des membres actifs non inscrits à la maîtrise en pharmacothérapie avancée occupaient un poste de chef ou de chef adjoint du département de pharmacie à temps plein ou à temps partiel.

Au 31 décembre 2020, la proportion de femmes parmi les membres actifs était de 76,9%, comparativement à une moyenne de 78,3% au cours des 10 dernières années.

La répartition des membres en fonction du genre était toutefois plus équilibrée parmi les nouvelles recrues, puisque les hommes représentaient 32% de l’effectif dans ce groupe.


Répartition des membres actifs par groupe d’âge (2020)
Répartition géographique des membres actifs (2020)
Pourcentage de femmes parmi les membres actifs et la relève (2020)
Programme de bourses aux étudiants à la maîtrise en pharmacie d’hôpital

×